Te rappel tu de ta première présentation orale à l’école ? C’était très certainement loin d’être fantastique. Depuis ce jour la, certains ce sont amélioré, et arrivent à embraser les foules grâce à leur éloquence. Mais malheureusement, ce n’est pas le cas pour la majorité des gens. Trop de présentation intéressante se retrouvent gâchées par une mauvaise communication.

Voici comment devenir un bon orateur, pour tes oraux du concours Passerelle, ou pour tes nombreuses présentations que tu auras à faire, en école de commerce, et dans ton futur job. 

L’éloquence, c’est quoi ? 

améliorer son éloquence

L’éloquence, « c’est l’art de bien parler« . C’est un concept assez large qui englobe l’articulation, le volume de ta voix, le débit ou encore la tonalité. Mais avant de rentrer dans les détails, j’ai deux remarques importantes à faire :

  1. La confiance en soi est un boost énorme pour ton éloquence.

    En effet, en étant sur de toi, tu auras moins de chance de commettre des erreurs fréquentes comme parler trop bas, ou mâcher tes mots. Tu peux regarder ici pour voir comment développer ta confiance en toi.

  2. Accepte ta voix actuelle.

    Il est impossible de changer ta voix de manière drastique.Notre timbre de voix est déterminé par la longueur et l’épaisseur de nos cordes vocales. Mais ne t’inquiète pas ! Pour être éloquent, ta voie n’a pas plus d’importance que ça. 

Maintenant, rentrons dans le vif du sujet. 

Articule

Articuler est essentiel, car cela rend ton discours plus clair et agréable à écouter. Tu as intérêt à te faire comprendre immédiatement, sans avoir à te répéter. Pour améliorer ton articulation tu peux faire un exercice bien connu de ceux qui font du théâtre. L’exercice du crayon dans la bouche. 

Coince un crayon dans ta bouche, puis parle avec ce stylo. Tu verras que cet exercice te force à bien articuler. Certes, tu auras l’air stupide, mais c’est pourtant très efficace. Une fois que tu maîtrises des phrases simples, passe à des phrases plus compliquées. Il y a de nombreuses phrases compliquées sur le site « articuler.com« .

Gère ta voix

éloquence école de commerce

La gestion de ta voix est une composante à laquelle tu dois faire attention lorsque tu t’exprimes. Son volume, sa tonalité et son rythme.

Le volume

Pour ce qui est du volume, il y a de grandes chances pour que tu parles trop bas. Dit toi bien que ton interlocuteur ne dois avoir aucun mal à t’entendre. N’hésite pas à parler fort. Attention cependant à ne pas tomber dans l’autre extrême. Parler fort ne veux pas dire crier. Tu dois trouver le juste milieu. 

La tonalité

Au niveau de la tonalité, il est toujours plus agréable d’écouter une voix plus grave. Et ce, même si c’est une femme qui parle. Rappel toi. On ne peu pas changer drastiquement sa voix. Cependant, il existe des techniques pour la rendre plus grave. 

La technique du « humhum« , consiste à parler en mettant un « humhum » entre chaque mot. Cela t’aidera à comprendre comment parler de manière plus grave. Gérer ta respiration du ventre est également une manière de rendre ta voix plus grave. Utilise également un ton décendant, qui inspirera plus d’autorité. 

Le rythme

Ne vas pas trop vite, pour éviter de bombarder tes auditeurs d’information. Lorsque l’on est stressé, nous avons tendance à parler trop vite. Ralentis ton débit est une bonne idée, tout en supprimant les pauses sonores involontaires, comme les « euuuh« , et de les remplacer par des pauses muettes volontaires. Les première sont des pauses très agaçantes, tandis que les secondes sont beaucoup plus agréable à écouter. Tu peux également adapter ton rythme selon le contenu, en ralentissant sur les passages important, et en accélérant sur les passages qui le sont moins. 

Il faut varier !

Il y a une règle générale à ces trois composantes de la voix. Tu dois apprendre à varier, pour ces trois raisons :

  • casser la monotonie
  • réagir en fonction de la situation
  • t’adapter à ton interlocuteur

Varier sur ces trois paramètres et un moyen d’augmenter ton éloquence. 

Contenu

parler en public

Mieux tu comprend et maîtrise un sujet, et plus tu seras à l’aise avec ce dernier. Et forcement, meilleure sera ta présentation de ce sujet. D’où l’importance d’une bonne base de connaissance. S’entraîner sur ton éloquence pour les oraux du concours Passerelle sans même te préparer aux questions du jury, c’est inutile. Tu ne maîtriseras pas ton sujet, et donc sera moins à l’aise. 

A noter que si tu arrives à insérer des petites touches d’humour dans ton discours, tu seras automatiquement perçu comment quelqu’un de plus éloquent. 

De plus, utilise des phrases courtes, claires et simples. Supprime donc tout le superflus et va directement à l’essentiel. Utilise également un vocabulaire simple mais précis, car contrairement à ce qu’on pourrai croire, utiliser des mots et expressions compliquées ne te donneront pas l’air plus intelligent. 

A ne pas négliger pour ton éloquence

Il y a encore deux éléments à ne pas négliger pour ta manière de parler. 

Ta prestance 

La prestance peu se mesurer avec ces quatre éléments :

  • ton regard : rien ne trahit un manque de confiance en soi comme un regard dirigé vers le sol. Si tu veux capter l’attention, ton regard doit se trouver sur ton interlocuteur ou ton public. 
  • ta posture : te tenir avachis ne feras que ternir la qualité de ton discours, alors que te tenir la tête haute et te tenir droit, l’améliorera. 
  • ta gestuelle : tu dois à tout prix éviter les gestes parasite, comme te ronger les ongles, gigoter dans tous les sens ou jouer avec tes cheveux. Remplace les par des gestes dynamisant ton discours. 
  • ton apparence : qu’on le veuille ou non, une personne plus attirante sera perçue comme plus éloquente. Donc soigne ton apparence. 

Ton public

Tu dois t’adapter à ce dernier. Tu ne parleras pas de la même manière à une réunion de travail, et à une sortie entre amis. Tu dois aussi prendre en compte les réactions pour pouvoir t’adapter. Connaitre les expressions faciales permet de percevoir les émotions de ton interlocuteur assez facilement. 

De plus, tu dois interagir avec ton interlocuteur. Il n’y a rien de plus énervant qu’une personne qui s’écoute parler. 

Entraîne toi !

Une méthode très efficace pour améliorer son éloquence est de t’entraîner avec un livre. Ainsi, tu n’auras pas à penser à ce que tu devras dire. Lit le à voix haute, en essayant d’appliquer toute la théorie que l’on viens de voir ensemble. En même temps, enregistre toi sur ton portable, afin d’avoir un retour objectif. 

Enfin, applique tout ces conseils dans la vie quotidienne, et tu verras qu’au fur et à mesure, tu deviendras un excellent orateur