Face à l’ampleur sinistre qu’on pris certains bizutage, celui ci à été interdit par la loi en 1998. Pourtant, des histoires de débordement reviennent chaque année sur la table. Après la réussite de ton concours passerelle, à quoi faudra-t-il t’attendre lors de ton arrivée en école de commerce ?

Qu’est ce que vraiment le bizutage ?

D’après la loi de 1998, le bizutage est « une série de manifestations où les élèves anciens, usant et abusant de leur supériorité née de la connaissance du milieu, du prestige de l’expérience et d’une volonté affirmée de supériorité, vont imposer aux nouveaux arrivants, déjà en état de faiblesse, des épreuves de toute nature auxquelles, dans les faits, ils ne pourront se soustraire sous l’emprise de la pression du groupe, du conditionnement et de ce que l’on peut appeler des sanctions en cas de refus, comme l’interdiction d’accès à divers avantages de l’école, l’association des anciens élèves, etc. »

Après, il y a bizutage et bizutage. Ce que cette loi vise surtout, c’est les bizutages trop violent, qui peuvent mettre en danger les nouveaux arrivants.

L’effet de groupe

Comment des étudiants à priori sans histoire se retrouvent ils chaque année dans un coma éthylique, ou à se graver en lettre de sang le nom de l’association de l’école ?

Tout simplement à cause de l’effet de groupe, également appelé effet de foule. Il a été démontré que notre comportement changerai radicalement lorsque nous faisons partie d’une masse de personne. Et c’est précisément ce phénomène qui amène des débordements parfois tragique lors des weekends d’intégration.

Savoir dire non lorsque des dizaines de regards sont posé sur toi n’est pas chose facile, d’autant plus que parfois, le chantage s’invite à la fête.

L’alcool, démultiplicateur

Bien entendu, qui dit weekend d’intégration dit alcool. Et en général, pas qu’un peut. Nombreux sont les séjours d’intégration à proposer alcool illimité à tous les participants. Et on le sais tous, l’alcool démultiplie nos actes par dix. C’est d’ailleurs une source de débordement principale.

bizutage école de commerce

Concours passerelle : une chance

Un des avantages du concours passerelle qui n’est jamais mentionné, et que ton arrivée directement en troisième année te fais sauter la case « intégration » de la première année. Certain en seront déçu, d’autre moins.

Néanmoins, l’arrivée en troisième année diminue énormément tes chances de subir un bizutage. En règle générale, on te proposera de te joindre à un groupe de personne ayant prévu de sortir, et ça s’arrête la.