De plus en plus d’étudiants en école de commerce se laissent tenter par la création d’entreprise. Devenir entrepreneur est une vocation à ne pas négliger, et ça, les écoles de commerce l’ont compris. Voici les trois écoles de commerce du concours Passerelle les plus adaptées pour créer son entreprise. Mais l’éducation française permet également quelque chose d’absolument génial. L’obtention du statut « d’étudiant-entrepreneur« .

C’est quoi ce statut « d’étudiant-entrepreneur » ?

étudiant-entrepreneur

Le statut national d’étudiant-entrepreneur permet aux étudiant(e)s et aux jeunes diplômé(e)s d’élaborer un projet entrepreneurial tout en étant accompagné dans leurs différentes démarches. Il permet également de mener à bien son projet d’entreprise avec un maximum de sécurité et de visibilité.

Comment je peux l’avoir ?

Le statut d’étudiant-entrepreneur s’adresse en priorité aux jeunes de moins de 28 ans, âge limite pour bénéficier du statut social d’étudiant. Le baccalauréat ou l’équivalence en niveau est la seule condition de diplôme requis pour une inscription au diplôme d’établissement étudiant-entrepreneur.

Pour obtenir le statut national d’étudiant-entrepreneur, rien de plus simple. Il te suffit de candidater en ligne.

Un comité d’engagement du PEPITE examinera les candidatures et validera ou non les projets sur la base des critères de qualité et de réalité, mais aussi au regard de la qualité et de la motivation du porteur de projet lui-même.

C’est quoi un PEPITE ?

Si tu décroche le statut « d’étudiant-entrepreneur« , tu seras dépendant d’un PEPITE, qui te mettra à disposition des ressources pour t’aider à développer ton activité. Par exemple :

  • « learning by doing » (weekend startups, création de projets fictifs dans un délai réduit par équipes, etc.)
  • accès à des ressources numériques
  • encadrement personnalisé par des enseignants et coachs externes, partenaires du PEPITE.

Il y a 30 PEPITES répartis sur tout le territoire français.

Quels sont les avantages du statut « d’étudiant-entrepreneur » ?

Ce statut particulier offre quelques avantages conséquent, qui diffère selon si tu es en cours d’étude, ou bien tout juste diplômé.

Avantages pour les étudiants en cours d’études

Le statut d’étudiant-entrepreneur te donnera une liste d’avantage non négligeables. La voici :

  • un accompagnement par un enseignant et un référent externe du réseau PEPITE (entrepreneur, réseaux d’accompagnement et de financement).
  • un accès à l’espace de coworking du PEPITE ou d’un partenaire pour favoriser la mise en réseau des étudiants-entrepreneurs dans leur diversité et des partenaires praticiens du PEPITE.
  • des aménagements d’emploi du temps pour tes cours en école de commerce
  • des crédits ECTS et la possibilité de substituer à un stage obligatoire le travail sur ton projet.

Avantages pour les jeunes diplômés

Pour les jeunes diplômés, devenir étudiant-entrepreneur permet de conserver ou retrouver le statut étudiant et les avantages associés : possibilité de prolonger les bourses sur critères sociaux, couverture sociale étudiante, tarifs réduits…

Il permet aussi de bénéficier d’une formation qualifiante, dédiée et personnalisée ( D2E), à l’entrepreneuriat et à la gestion, d’un accompagnement par des professionnels, et d’un accès au lieu de coworking de son PEPITE.

Les jeunes diplômés demandeurs d’emploi ayant obtenu le statut auront la possibilité de bénéficier du dispositif et de maintenir leurs droits Pôle Emploi.

C’est quoi le 2DE ?

concours passerelle

Le 2DE est le diplôme d’établissement étudiant-entrepreneur. Si tu as eu l’attribution du statut national d’étudiant-entrepreneur à l’issue de l’instruction de ton dossier par le comité d’engagement du Pôle Étudiants Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat (PEPITE), alors tu peux t’inscrire au diplôme d’établissement étudiant-entrepreneur (D2E). Les frais d’inscription sont au maximum de 500 euros.

Le contenu du diplôme privilégie l’apprentissage par l’action, repose sur des ressources pédagogiques numériques et apporte au jeune porteur de projet un encadrement enseignants et professionnels par du coaching /mentorat proposés par les partenaires de l’accompagnement.

Questions fréquentes

Voici une liste des questions fréquentes que les étudiants ou jeunes diplômés se posent.

Le statut d’étudiant-entrepreneur

Faut-il déjà avoir créé son entreprise pour demander le statut ?

NON. Le statut national étudiant-entrepreneur peut-être délivré également à ceux qui n’ont pas encore créé et qui sont en phase de lancement de leur projet. C’est le comité d’engagement du PEPITE qui en apprécie l’éligibilité.

Quelle est la durée de validité du statut?

Le statut national étudiant-entrepreneur est valable pour une année universitaire (septembre-septembre).

Est-il renouvelable?

OUI. Le renouvellement n’est toutefois pas automatique. Il faut redéposer un dossier et c’est le PEPITE qui statue sur la question en fonction du besoin du porteur de projet.

Le 2DE

Puis-je m’inscrire au D2E si je n’ai pas le statut national étudiant-entrepreneur ?

NON. Pour pouvoir s’inscrire dans un D2E, il faut avoir le statut national étudiant-entrepreneur.

Puis-je m’inscrire dans n’importe quel D2E en France?

NON. Si tu es étudiant en cursus initial, tu t’inscris auprès du PEPITE de rattachement de ton établissement.
OUI. Si tu es diplômé tu as le choix de ton PEPITE et de l’inscription dans le D2E qui lui est rattaché.

Substitution du stage pour travailler sur son projet

Est-ce que je serai rémunéré si je travaille sur mon projet professionnel ?

NON. Aucune rémunération ou indemnisation de quelque nature qu’elle soit n’est prévue. Le fait que tu travaille pour la construction de ton projet professionnel ne peut pas t’ouvrir de droit quelconque.

Si je travaille sur mon projet entrepreneurial pendant mon stage, dois-je faire faire une convention avec mon établissement ?

NON. Lorsque le PEPITE a validé le fait que tu puisse substituer ton stage obligatoire pour travailler sur ton projet entrepreneurial, tu ne relève plus de la réglementation sur les stages puisque tu n’en n’effectue pas. Par conséquent il n’y a pas lieu d’établir de convention. En revanche, à la demande de ton établissement, il peut être proposé un contrat pédagogique dans lequel seront reprécisées la période dévolue à ton projet professionnel et les modalités de notation de ton travail (en ECTS en lieu et place du rapport de stage).