Depuis 2014, le prix des écoles de commerce a augmenter de quasiment 20%. D’environ 10000€ par année, pouvant monter jusqu’à plus de 15 000€ pour des écoles comme l’EM Lyon, financer son école de commerce est un casse tête pour plus d’un étudiant.

Heureusement, les aides financières ont tendances à se développer afin d’ouvrir les portes de ces écoles de prestiges à des étudiants de tout milieu social.

Pourquoi les écoles de commerce sont-elles aussi chère ?

Les écoles de commerces sont des organismes privés, et n’ont donc presque aucunes subventions venant de l’état. C’est ce qui explique en partie le prix élevé, supporté par les étudiants de l’école.

Parallèlement à ça, les campus des écoles de commerce sont en général luxueux, disposant d’installations et de matériels haut de gamme. Salles informatiques, salles des marchés, salles de sport, cafétéria, lieux de repos, tout ce luxe à un coût.

En plus de disposer de locaux impressionnants, les écoles ont une réelle volonté de s’ouvrir de plus en plus à l’internationale. Celles-ci mettent alors ne place des partenariats avec des écoles étrangères, des échanges, ou recrutent des professeur étrangers. Cette volonté d’ouverture à également un coût.

Finalement, le prix des écoles de commerce peut se justifier par des infrastructures luxueuse, un enseignement de qualité dans des conditions excellentes, et des possibilités d’échanges internationaux partout dans le monde, grâce à des centaines de partenariats avec des écoles étrangères.

Voyons maintenant les différents moyens de financer son école de commerce.

Les Bourses

De plus en plus, les élèves boursiers peuvent se permettre d’intégrer une école de commerce.

Auparavant, la plupart des écoles ne prenaient pas en compte ce critère social. Aujourd’hui, les élèves boursiers bénéficient de réductions sur les droits de scolarité, même si ce système n’est pas encore mis en place dans la totalité des écoles.

Les bourses du Crous

Les bourses du Crous sont des revenus loin d’être négligeable. Fonctionnent par échelon en fonction de critères comme le revenu des parents, elles permettent de financer une partie des frais de scolarité, ou alors le loyer d’un appartement ou d’une chambre étudiante.

La bourse Erasmus

La bourse Erasmus est une bourse européenne destinée aux étudiants étudiants à l’étranger. Si tu souhaites, ou dois, faire un stage ou tes études à l’étranger, tu peux bénéficier de la bourse Erasmus. Son montant est déterminé par plusieurs facteurs, comme le pays d’étude, le revenu des parents, etc.

Aide à la mobilité

Si tu suis une formation à l’étranger allant de 2 à 9 mois, tu peux obtenir une aide à la mobilité, provenant de l’état français. Elle peut monter jusqu’à 400 € par mois, ce qui n’est pas négligeable.

Bourse interne

Selon la politique interne de l’école, celle-ci peut proposer des bourses internes, attribuées en fonction de critères qu’elle aura elles-même définit. Renseigne toi auprès de ton école (ou future) afin de savoir si tu pourras compter dessus. Attention, seulement une minorité d’école propose ce genre de solution.

Il existe un grand nombre de bourse différentes, mais en générale, elles seront difficilement suffisantes pour financer tes trois années en école de commerce. Il existe plusieurs autres moyens.

prêt étudiant, bourse, financer

 

Le prêt bancaire

Bien que de nombreux étudiants aient du mal à franchir le cap, le prêt bancaire peut sembler être une solution très viable pour financer son école.

Loin du prêt classique, le prêt étudiant dispose d’un taux d’intérêt bas (en général 1%), et de règles assouplies pour le remboursement du crédit. Autre chose intéressante, la possibilité de différer le remboursement.

C’est ce que j’ai fait pour pouvoir financer mes études en école de commerce. J’ai fait un prêt étudiant avec un différé de 4 ans. C’est à dire que je commencerais à rembourser mon prêt seulement dans 4 ans. Et la, tu te demande, mais pourquoi 4 ans alors qu’il n’a plus que 3 années d’études ? Et bien tout simplement, sje me laisse un an de battement, au cas ou à la fin de mes études, je ne trouve pas de travail? On ne sait jamais.

Autre avantage du prêt étudiant, c’est la possibilité de le rembourser quand tu le souhaite. Même avec un différé de 4 ans, je peux commencer à rembourser mon prêt dès aujourd’hui si je le souhaite. Cela permet, si jamais tu as une source de revenues soudaine (voir suite de l’article) de pouvoir rembourser directement sans attendre 4 ans !

Job étudiant

Que ce soit en complément d’un prêt étudiant ou non, un job étudiant en école de commerce est une excellente solution pour financer tes études. En plus de t’apporter de l’expérience supplémentaire, avoir un travail en parallèle de tes études te permettra de mettre un peut d’argent de côter pour rembourser ton crédit, et en plus, on ne va pas se le cacher, d’avoir de quoi sortir avec le reste de la promo.

Durant tes trois années d’études en école de commerce, tu auras largement le temps pour trouver un travail en parallèle de tes cours. On est loin des 8h/18h du BTS, même s’il faut fournir un peut plus de travail personnel.

Financer ses études grâce à l’alternance

Une des solutions les plus fantastiques pour financer ton école de commerce est d’effectuer tes deux années de masters en alternance. L’alternance, c’est le future. La France est en retard sur ce point la, même si ce nouveau système se développe à vitesse grand V.

En effet, si tu optes pour finir tes études en alternance, cela t’apporte un triple avantage :

  • c’est l’entreprise accueillante qui finance tes études. C’est à dire que tu n’auras que la première année à payer, et tes deux années de master seront financées à 100% par l’entreprise.
  • en plus de financer tes études, tu seras salarié, donc tu percevras un salaire. Le montant dépendra de ton contrat (apprentis ou non).
  • mis à part le côté financier, l’alternance te permet d’avoir déjà un pied dans l’entreprise, et de t’assurer un taux d’insertion professionnel formidablement élevé.

L’alternance est, pour moi, la solution la plus efficace pour financer ton école de commerce tout en acquérant une expérience professionnelle complémentaire.

L’année de césure

Il est parfois proposé dans certaines école de commerce d’effectuer une année de césure. Souvent considérée à tord comme une année de « repos », elle est au contraire primordiale avant de rentrer au cycle master. Les étudiants peuvent profiter de cette année pour trouver un stage dans une entreprise étrangère pour parfaire leur langue, et ainsi financer leurs études. Renseigne toi sur ce que propose l’école, car cela varie en fonction de l’établissement. Certaines écoles n’en proposent pas, et privilégie les stages durant le cour de l’année scolaire.

Avec toutes ces solutions, tu as de quoi réfléchir à ta stratégie pour financer ton école. Pour ma part, ne désirant pas faire d’alternance, j’ai opté pour le prêt étudiant, que je rembourse déjà aujourd’hui grâce à un petit boulot à coté.