Nombreux sont les articles traitant du sujet des oraux du concours Passerelle. A donner de multiples conseils aux candidats pour qu’il soient admissibles dans l’école de commerce de leur rêve. Cependant, on oublie trop souvent de prendre en compte le point de vu du jury, pour se focaliser sur les impressions des candidats. Voici donc les oraux du concours Passerelle vécu dans la peau d’un membre du jury de Burgundy Business School.

Accueil et consigne

Il est à peine 8h quand les membres du jury arrivent à l’école de commerce de Dijon. Accueilli chaleureusement autour d’un petit déjeuner, ils sont ensuite conviés dans l’amphi de l’école. C’est l’heure des consignes habituelles. « Chercher à découvrir la personnalité de chaque candidat« , « vérifier au maximum ce que chaque candidat exprime », « examiner son projet professionnel avec attention« , sont les phrases qui ressortent lors de ce briefing.

Les membres du jury sont ensuite mixé par groupe de deux, alliant professionnels et professeurs. Les professeurs auront un regard critique sur leurs futurs élèves, tandis que les professionnels, souvent ancien diplômé de Burgundy, auront un regard beaucoup plus longthermiste sur la capacité des candidats à s’adapter dans leur entreprise.

Passage des oraux

jury concours passerelle

Une entrée en scène minutieusement analysée par le jury

C’est maintenant l’heure du passage des oraux. Le jury est très observateur sur l’entrée en scène de chaque candidat : tenue professionnelle, expression faciale, signe de stress… Une fois le candidat installé, la présentation peut commencer. Il invite alors le candidat à parler de lui en quelque minutes, et c’est à cet instant précis qu’il déterminera déjà la fourchette de note à mettre. C’est ces première minutes qui donne le niveau de préparation de candidat, son aisance à l’oral, et tout le reste qui va avec.

Après la forme, le fond

Fort heureusement pour les étudiants peut à l’aise à l’oral, le jury se préoccupe également du fond. Expériences professionnelles, formation initiales, le jury veut disposer du maximum d’informations pour pouvoir cerner le candidat. Et un aspect qu’il ne néglige surtout pas, au contraire, sont les activités extra scolaire pratiquées par le candidat. Sport, membre d’une association, lecture, ce sont ces passe temps qui permettent au jury d’identifier la personnalité de l’étudiant.

La fin de l’entretien, moment crucial

Enfin vient la fin de l’entretien. C’est la que le jury attend au quart de tour le candidat. Va-t-il se relâcher et commettre une erreur ? Car en effet, c’est souvent à ce moment précis que les étudiants ont tendance à se relâcher, la pression retombant, et à commettre des erreurs coûtant quelques points. « Nous voulons voir si le candidat restera concentré jusqu’à la dernière minute« , explique la membre du jury. Pas question donc de se permettre une petite blague, ou de se lever brusquement de sa chaise. Reste à fond dedans jusqu’à être sortit de la salle !

Le moment de notation

Une fois le candidat sortit, c’est le moment de débattre avec l’autre membre du jury. « Très à l’aise à l’oral, bon CV, regard franc, je mettrai un 17/20« . L’autre membre du jury parait moins emballé, et demande un 15/20. Au final, le candidat se retrouvera avec l’entre deux.