Après avoir vu ce qu’il fallait faire lors des entretiens oraux du concours Passerelle, voyons maintenant les erreurs à ne pas commettre. Car oui, il y a des erreurs à éviter absolument pour ne pas passer à côté de son oral.

1- Ne pas identifier le jury

Lorsque débute l’entretien, c’est le moment ou le stress est à son maximum, avant de redescendre peu à peu au fur et à mesure. Et c’est au début que le jury, après t’avoir fait asseoir, se présentera, en décrivant leur poste, ce qu’ils représentent pour l’école, etc. Leur présentation dure peut être 30 secondes, et sous le coup du stress, il est fort possible que tu adoptes le syndrome de « écouter sans écouter ». Tellement tu es concentrer sur ton apparence, comment tu es assis, le stress, tu en oublie le principale : ECOUTER !

C’est ce qu’il m’est arriver lors de mon premier entretien oral. Avec le stress, je suis complètement passé à côté de la présentation du jury. Ce qui m’a coûté cher, car, au moment de poser une question au jury, je me suis trompé sur le poste de l’un d’entre eux. Heureusement, cela n’a pas été fatal.

2- Avoir des réponses trop préparées

Bien qu’il faille te préparer un minimum aux oraux du concours Passerelle, apprendre ses réponses par cœur est une erreur impardonnable. Le jury cherche avant tout une discussion avec toi, à te découvrir, savoir qui se cache derrière la facette de l’élève modèle. S’il s’aperçoit que tu récites une leçon, il ne verra aucun intérêt à te prendre dans son école. Prépare donc tes réponses avec parcimonie : prend des notes, mais n’apprend pas des phrases par cœur, car en plus de ne pas paraître naturel, le jury sera très vite agacé.

3- Jouer les victimes

Tu peux penser (à tord) que jouer les victimes te permettra d’amadouer le jury. Sache que cela ne fonctionne absolument pas. Met toi bien en tête que le jury voit passer des dizaines d’étudiants, et qu’il ne se laissera aucunement avoir par ta comédie. Les phrases comme « désolé, je suis très stressé » sont à bannir définitivement.

4- Faire l’erreurs de mentir

Comme dit juste au dessus, le jury voit passer des dizaines de candidats tout les jours. Soit il s’apercevra très vite de ton mensonge, et dans ce cas la, tu peux dire au revoir à l’école, soit c’est toi qui ne sera pas à l’aise lors de l’oral, ce qui te coûtera des points. Le jury ne recherche pas d’élève parfait, il sait pertinemment qu’à 20 ans, tu ne peux pas avoir tout vu et tout fait. Reste donc naturel, raconte ta propre histoire, sans chercher à t’inventer un personnage. La sincérité est quelque chose de très valorisée, d’autant plus qu’elle se lit sur un visage.

5- Oublier l’empathie

Quoi de plus désagréable qu’un candidat imbue de lui même, qui parle sans se soucier de si le jury a bien compris ? L’empathie joue un rôle très important lors des oraux : observe continuellement le jury, s’il suit bien tes propos. Si tu vois une expression d’incompréhension ou d’étonnement, n’hésite pas à te corriger.

6- Ne pas poser de question à la fin de l’entretien

A chaque fin d’entretien, le jury te posera la question « avez vous des questions ou quelque chose à rajouter ? « . Prend la perche ! Cette question est l’occasion idéale pour te démarquer des autres candidats. Prend soin de préparer une question à l’avance, ou bien de poser une question sur l’activité professionnelle d’en des membres du jury par exemple.